Amazon Prime Air

Je viens de découvrir cette vidéo sur YouTube. Amazon pousse encore plus loin le e-commerce avec une livraison qui se fait en 30 minutes avec des drones, directement chez soi. Non seulement il n’est pas nécessaire de se déplacer pour faire des achats, mais le délai est minime avant de recevoir son bien. Bien-sur, on peut se demander si cette idée verra vraiment le jour et si elle sera rentable pour les compagnies. Amazon Prime Air: Une idée tout de même fortement intéressante… Un aperçu de l’avenir? Hallucinant.

La confidentialité des données

Pour un autre de nos cours, on a fait un travail sur la confidentialité des données. Ainsi, on a analysé plusieurs points dont les réseaux sociaux. Il est assez fou de voir toutes les données que les citoyens partagent, de façon volontaire ou non.

Je voulais simplement partager cette vidéo, qui commence à tourner pas mal sur le web, et qui montre un peu ce que de purs inconnus peuvent connaître à notre sujet…

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que ce genre de capsules circulent. En effet, on avait pu voir un peu le même genre d’expérimentation:

Ce genre de vidéos nous amène à penser aux conséquences d’une utilisation abusive et non sécuritaire des réseaux sociaux. Ma première réflexion a été de penser aux jeunes, qui peuvent maintenant publier leurs status Facebook à qui ils le veulent. Jamais autant de données n’ont été partagés sur le web et ça peut clairement faire peur. La réglementation devrait-elle être plus sévère? Surtout lorsqu’on pense aux jeunes? Un sujet qui demande réflexions…

Source: http://tva.canoe.ca/emissions/vlog/video/le-risque-des-reseaux-sociaux-919961

L’e-réputation

Cette semaine, Monsieur Mathieu Guimont, cofondateur de Vigie Média, est venu nous parler d’e-réputation pour notre cours d’e-marketing. J’ai trouvé la rencontre fortement intéressante et je me suis donc intéressé davantage à ce domaine.  J’ai cherché sur le web différentes informations et j’ai trouvé un article du Huffington post qui parle d’un évènement qui a lieu à chaque année, en France, sur le sujet. On y voit que la question est  indubitablement d’actualité.

http://www.huffingtonpost.fr/cyril-bladier/ereputation-et-influence_b_4084395.html

Cette année, l’événement concernait beaucoup le logiciel Klout. Cet outil parmi tant d’autres qui permet d’analyser une présence sur le web. J’ai trouvé intéressant le passage où on mentionne que certaines entreprises analysent avec Klout leurs possibles futurs employés. Ainsi, pour être un gestionnaire, certaines compagnies souhaitent que les candidats obtiennent un score précis, une preuve que, comme nous l’a dit Monsieur Guimont, l’e-réputation n’est pas que pour les entreprises!

Plusieurs autres outils existent pour analyser différentes données sur le web. On peut penser à MentionMap, qui permet d’analyser les interactions des utilisateurs de Twitter, ou encore TweetsMap. On peut trouver des centaines d’outils différents pour analyser sur le web, que ce soit pour faire une veille stratégique ou encore gérer notre e-réputation. Ainsi, il faut trouver le bon outil voire même en utiliser plusieurs dépendamment des besoins de l’entreprise.

Voici d’autres exemples d’outils:

http://suite101.fr/article/10-outils-danalyse-de-media-gratuits-maitriser-sa-e-reputation-a19186

Pizza Krust

On a fait ce blogue dans le cadre d’un cours d’e-marketing où on doit publier un article une fois aux deux semaines… Même si pour la séance de cette semaine, je ne suis pas censé faire un article, j’aimais trop le nouveau concept de cette publicité pour passer à côté! L’agence 32 Mars semble être experte dans le marketing viral, alors qu’on avait déjà pu voir une de leurs publicités tourner pas mal pour un certain gym… Le concept de la publicité veut que ce ne soit pas pour tout le monde, mais alors là vraiment pas, qui connait la marque… pourquoi alors ne pas jouer là-dessus?

Voilà deux de leurs publicités:

C’est osé, mais ça fonctionne! Alors, vous aimez??

Vine

L’application vine, lancée par Twitter en janvier 2013,  consiste à réaliser des vidéos de 7 secondes qui tournent en boucle. Ce site de partage/création de vidéos est une application disponible sur le Play store et sur l’App store.

On peut constater que son succès est réel sur le web, alors que les internautes s’amusent à partager de nombreuses vidéos sur les réseaux sociaux. On peut même voir plusieurs compilations des meilleurs vines sur YouTube. Son succès est relié grandement à sa facilité d’utilisation et sa rapidité d’exécution.

Dans un cours d’e-marketing, on se demandait si l’application pouvait être utile pour les entreprises, ou plutôt, comment elle pouvait être utile. J’ai donc fouillé sur le web et j’ai trouvé deux sites qui donnent plusieurs pistes intéressantes : G1site et Sproutcontent, en référence dans le bas de mon article. Je leur donne ici tout le mérite ;)! Voici donc quelques éléments retenus, que ce soit des règles à suivre ou encore des idées de vidéos à réaliser dans un but commercial.

Montrer de la personnalité:

Évidemment, pour que la vidéo soit partagée , il est important que celle-ci soit un minimum intéressante. Il est donc important que la vidéo soit savoureuse et qu’elle montre de la personnalité. Si on ne réalise qu’une courte publicité, il y a de fortes chances que personne ne voit la vidéo. Comme on se le fait souvent répéter, il est impossible de créer une vidéo virale à tout coup, mais il vaux quand même mieux essayer de mettre les chances de son côté!

Montrer du nouveau contenu/teasing:

On peut, dans un vidéo, simplement montrer un nouveau produit. Évidemment, il faut que le produit soit un minimum intéressant et que les récepteurs soient attirés par le produit. On pourrait, par exemple, penser à Samsung qui ferait une vidéo qui montre un nouveau téléphone avant son lancement, sans trop en montrer. Les fans de Samsung adorent connaître les nouveaux produits qui sortent et seraient donc encore plus impatients d’en apprendre davantage sur ce nouvel appareil. La vidéo deviendrait, très possiblement, partagée en grand nombre.

Utiliser les hashtags 

Il ne faut pas oublier que ce réseau social est de Twitter. L’utilisation des hastags est donc appropriée pour que les internautes trouvent notre vidéo.

Storytelling 

Raconter une courte histoire dans son vidéo peut être intéressant. Il faut toutefois être habile en création, car la vidéo ne dur que 6 secondes et tournent en boucle. L’histoire est donc, bien souvent, imagée. Dans un des deux articles, ils citent l’exemple de Gap, qui montre l’histoire de la compagnie, en montrant les différents jeans que la compagnie a offert depuis ses débuts.

Concours 

Comme on le sait, les concours fonctionnent souvent très bien auprès d’un public cible. Il est donc possible d’en faire avec l’application Vine, il suffit d’être original et créatif.

Engagement 

Montrer simplement une vidéo mignonne et où le lien n’est pas nécessairement direct avec la compagnie peut fonctionner! Ici, l’idée n’est pas de vendre un produit, mais plutôt de vendre l’entreprise.

Sources

 http://www.sproutcontent.com/blog/bid/174599/5-Ways-to-Use-Vine-for-Social-Media-Marketing

http://g1site.com/vine-twitter-marketing/

Le gestion de crise sur les réseaux sociaux selon Michelle Blanc!

Michelle Blanc, une spécialiste en stratégie web, a publié sur son blog un article traitant de la gestion de crise sur les réseaux sociaux. Ce blogue, offrant plusieurs articles indéniablement intéressants sur le domaine du web, est disponible à l’adresse suivante: http://www.michelleblanc.com. Je vous invite à le consulter régulièrement!

Elle nous propose donc quelques pistes afin de comprendre comment se sortir d’une crise voire même l’éviter. Voici quelques points importants qu’elle a retenus:

1. Bien entendu, il est important de faire de la veille afin de déceler qui parle de nous et ce qui se dit à notre sujet. Elle affirme aussi qu’il faut intensifier la veille lors de crises pour comprendre rapidement ce qui se dit et d’ainsi agir plus rapidement. La proaction est la clef.

2. Si des gens ayant beaucoup d’influence sur le web parlent de vous en mal, il est possible d’essayer d’entrer  en communication pour tenter d’exprimer votre point de vue, en privé. Appeler un journaliste ou un blogueur peut faire la différence.

3. Finalement, un point que je trouvais très intéressant et auquel on ne pense pas toujours est l’idée de parler de notre entreprise en bien en annonçant différentes nouvelles positives. Cela peut amoindrir une crise, alors que le référencement de Google n’en sera qu’amélioré.

Voici l’image qui parle d’elle même et qui allait avec son article. Elle est claire et illustre bien comment gérer une crise.

Image

lien original http://tatudigital.com/site/

Dans un autre de ses articles, Michelle Blanc explique comment gérer les commentaires négatifs sur Facebook. Elle affirme donc qu’une des premières choses à faire, avant que les commentaires négatifs n’apparaissent, est de publier une politique éditoriale sur sa page mentionnant que, par exemple, les messages haineux seront retirés (il ne faut pas retirer un message simplement parce qu’il est négatif, mais bien parce qu’il est irrespectueux… ). Il est également utile de gérer de façon efficace ce qui peut ou ne peut pas être publié dans les paramètres. Ainsi, il est possible de contrôler ce qui se dit sans toutefois faire de la censure. En effet, il est souvent désavantageux de faire de la censure alors qu’il est mieux de répondre à des commentaires négatifs plutôt que de les supprimer.

Ceci ne sont que deux articles parmi tant d’autres présentés par Michelle Blanc. Ainsi, je pense que son blogue est une mine d’or d’informations pour tout communicateur, gens de marketing ou du web. On peut suivre Michelle Blanc sur Twitter et Facebook (elle est très accessible alors que je lui avais même posé une question il y a un ou deux ans et elle m’avait répondu avec plaisir), alors qu’elle a aussi rédigé plusieurs livres sur les réseaux sociaux!

Sources:

http://www.mediabistro.com/alltwitter/social-media-crisis-management-2_b44988

http://www.michelleblanc.com/2012/04/24/gerer-commentaires-negatifs-facebook/